Aung San Suu Kyi, astro ...

29 décembre 2012 ...
« Ce n'est pas le pouvoir qui corrompt, mais la peur … 
Un peuple assujetti à une loi de fer et conditionné 
par la crainte a bien du mal à se libérer des souillures débilitantes de la peur. 
Mais aucune machinerie d'État, fut-elle la plus écrasante, 
Ne  peut empêcher le courage de resurgir encore et toujours, 
car la peur n'est pas l'état naturel de l'homme civilisé ».  


Aung San Suu Kyi, résistante autonome birmane.

Une enveloppe charnelle de femme frêle qui semble vouloir dire au monde entier : 
Lorsque l’idéal s’effrite, le pire est à redouter …


The "Lady" a remportée une éclatante victoire en se faisant élire députée en 2012, permettant l'entrée de 43 membres de son parti au Parlement birman. L'armée n'est plus en première ligne, les peurs disparaissent, le pays s'est ouvert à la Communauté internationale ... c'est un premier Pas ... 

Aimer jusqu’au sacrifice de soi

Aung San Suu Kyi est née le 19 juin 1945 à Rangon en Birmanie (heure non connue). Connue et reconnue dans le monde entier pour son action non violente au sein d’un pays qui connaît un condensé de tous les gouvernements répressifs à travers l’histoire … 

C’est l’histoire longtemps restée dans l’ignorance d’un bras de fer entre un groupe de soldats irréductibles et  les convictions d’une femme idéaliste mettant en pratique ses convictions intérieures et spirituelles … refusant la peur, transgressant la provocation et la haine … tout aussi imperturbable que lucide et gardant une extraordinaire mesure face aux arrestations et humiliations …

En lui consacrant un film, Luc Besson lui aura permis de sortir de l’anonymat et de connaître un rayonnement public. Aung San Suu Kyi sera libérée le 13 novembre 2010 pendant le tournage du film (inversion de ses nœuds nord et sud : réalignement dans sa vie) ! Elle a alors 65 ans mais c’est le 13 juin de cette année 2012 (exceptionnelle boucle de Vénus dans le Ciel), qu’elle pourra enfin quitter la terre birmane et fouler le sol européen pour témoigner librement de la situation birmane … 

Mais bien plus qu’une simple confrontation entre civils et militaires, Aung San Suu Kyi paraît bien déterminée à amorcer un dialogue avec le pouvoir en place … afin d’accéder à une indépendance politique signée par son père il y a plus de 60 ans maintenant (le 4 janvier 1948 à Londres mettant fin à 150 ans d'occupation anglaise) …

Née en Asie, c’est en Occident qu’elle épanouira sa première partie de vie de femme (étudiante, épouse, mère), la santé de sa mère la contraindra à retourner précipitamment en Birmanie en 1988, la situation politique l’invitera à rester définitivement : elle a alors 43 ans …  Une nouvelle page de sa vie va ainsi s’ouvrir libérant tout un potentiel dont il est très probable qu’elle ne soupçonnait peut être même pas la portée … c’était l’ouverture Est-Ouest avec la chute du mur à Berlin et une invitation à un retournement des consciences dans bien des parties du globe …

Alors qui est cette femme … que l’on surnomme la Dame du Lac ou la Dame de Rangoun, héritière d’une double culture de par ses origines orientales et son mariage occidental ; elle semble tout aussi protectrice et gardienne d’une sagesse venant d’un lointain passé que porteuse de l’avenir et de l’espérance d’un peuple qu’elle accompagne au sein d’une révolution que l’on peut qualifier d’inédite : inédite car non violente en utilisant les moyens de l’esprit ou spirituelle … inédite car menée par une femme venue à la politique par compassion et désignée naturellement par un peuple désirant plus que tout être guidé :  Inspirée par Mahatma Gandhi et Martin Luther King, son message emploie les tactiques de la non-violence et de la désobéissance civile en faveur de la démocratie et fait appel essentiellement à la responsabilité personnelle enracinée dans le Bouddhisme : noble idéologie politique appelée « la révolution de l’esprit » birmane.


En l’espace d’un peu plus de trois années (1988 à 1991), Aung San Suu Kyi va passer d’un statut de femme ordinaire menant une vie occidentale à un statut diamétralement opposée : créatrice d’un mouvement démocratique en Birmanie (1988/1989),  prix Nobel de la Paix en 1991 à 46 ans, élue démocratiquement à 80 % des suffrages (trois années fructueuses et créatrices signe d’un basculement vers son but de vie, défendre des valeurs démocratiques au-delà de toute autorité extérieure : Chiron, l’Ange passait sur sa conjonction Nœud Nord/Saturne/Mercure en Cancer + Neptune/Uranus/Saturne traversait le signe du Capricorne et son nœud sud, signe d’un basculement : une maîtrise de soi pour assumer de hautes responsabilités + le Nœud Sud balaiera le signe de la Balance, porteur d’un idéal ou d’illusion relationnel) … Puis assignée à résidence en Birmanie, séparée de sa famille et de tout ce qui avait construit sa vie depuis presque 20 ans, elle connaîtra l’isolement complet durant une vingtaine d’année … jusqu’à ce mois de juin 2012 où elle entamera une tournée européenne.

Que nous révèle la carte de son cosmos intérieur ?

Une profonde quête d’identité (un Soleil inaspecté) comblée par une réelle quête de vérité qu’elle nourrit par le biais de la connaissance (Soleil en Gémeaux, Mercure conjoint Nœud Nord). Une connaissance qui va au fil du temps la libérer et la purifier lui apprenant à faire face à des responsabilités collectives dépassant le cadre familial en perpétuant la lutte pour la démocratie en Birmanie (axe des nœuds représentant le but de vie en Capricorne Cancer).
Une lutte amorcée par son père dés 1940, alimentée par une foi/pratique spirituelle et soutenue par son mari britannique, spécialiste et passionné de cultures asiatiques ( Son père, Aung San leader est le leader, le symbole, l'architecte de l’indépendance du pays mais sera assassiné le 19 juillet 1947 - Elle épouse Michaël Aris en 1972, un britannique né à Cuba passionné par l’Orient qui la soutiendra inconditionnellement dans ce combat interminable).

Un Amour de la connaissance qui ne l’empêche nullement de déployer sans compter des qualités de douceur, de sensibilité, de protection, d’écoute et d’harmonie (Vénus en Taureau, Neptune et Lune en Balance) car elle n’en reste pas moins fille de …, épouse, mère, femme : « ce n’est pas suffisant de sympathiser et d’aimer en pensée. Il faut que cet amour se transforme en action ». Amour pour ses proches, amour pour son pays, amour de l’action, amour tout court, amour universel donné sans limite (Jupiter en terre trigone Mars Vénus)  car « L’amour parfait chasse la peur », dit-elle …

Ses forces : Indépendance d’esprit, liberté de pensée, curiosité, remise en question, émerveillement … elle reste ouverte et tente de jongler entre ses racines orientales et la culture occidentale (trigone Uranus Lune, Soleil en Gémeaux, des ailes de papillon, des sextils) … s’adaptant à toutes situations de vie : bien être en occident et dépouillement/solitude en Asie, décès/éloignement de ses proches … elle a cette force de s’extraire de toute forme d’autorité ou conscience collective (Jupiter carré Uranus, Saturne carré Lune = travail de maîtrise émotionnelle) : « Je ne pouvais pas, étant la fille de mon père, rester indifférente à tout ce qui se passait » …  d’en sortir ce qui lui paraît Essentiel et vital (vie personnelle ou collective) afin de servir un idéal : « Je sentais que servir était un objectif pour lequel on pouvait désirer lutter » (Jupiter et Chiron en Vierge). Par exemple, elle refuse systématiquement de quitter la Birmanie (trois libérations ou retourner voir son mari en fin de vie) sachant pertinemment que le pouvoir en place ne la laissera pas revenir.

Ses épreuves : Une lutte intérieure + confrontations extérieures sont le moteur de son engagement (carré Mars Pluton, une enclume, les carrés sur Jupiter et Saturne) et le signe d’une profonde purification l’invitant à lâcher toute forme d’illusion notamment relationnel. Continuer le travail amorcé par son père absent a un prix : l’éloignement physique de l’amour de ses proches (conjonction Lune Neptune dans le signe de la Balance + absence d’oppositions) … L’invitant aussi à conscientiser et à peaufiner ses buts : des discours trop utopistes qui peuvent certes captiver le peuple (Mercure carré Neptune, éviter l'éparpillement du Gémeaux) mais aussi devenir à la longue, irréalistes. Chercher l'équilibre, toujours et encore, (Lune et Lune noire en Balance) quels que soient les défis et les retours positifs ou négatifs. Elle ne peut s'appuyer que sur son miroir intérieur, donc son idéal.

Profitant de ses épreuves pour se renforcer intérieurement (confiance et sécurité, modèle bol signe d’une hypersensibilité), s’armant de patience (Saturne encadre le Nœud Nord) faisant du facteur Temps, un allié précieux dans l’élaboration et la construction d’un idéal démocratique … acceptant la charge morale qui lui incombe de par sa naissance et son nom sans qu’elle y ait vraiment été préparée (en comparaison d’une Indira Gandhi ou d’une Benazir Bhutto, élues démocratiquement dans des pays à forte religiosité, Inde et Pakistan), Aung San Suu Kyi ose mettre en pratique ses convictions intimes : « il y a trois niveaux de courage : le courage de voir, le courage de prendre conscience et le courage d’agir. Lorsque les trois niveaux seront atteints, notre révolution réussira » (triangle mineur sur Saturne) … Servir, Sacrifice sont pour elle une évidence n’hésitant pas à déclarer : « je ne me suis jamais coupée de la vie … je me sentais reliée à tout ce qui se passait dans le monde … ma famille me manquait, en particulier mes fils … au fond, j’estimais que me trouver en résidence surveillée, faisait partie de ma tâche … je faisais mon travail » !

Porteuse d’un idéal de société jamais encore réalisé dans un pays profondément religieux, asphyxié par des années de dictature militaire xénophobe, voire encore empli de son héritage colonial … redoutant l’influence des deux grands pays qui la bordent (Chine et Inde) ou tempérant l’invasion d’un état d’esprit trop occidental … Aung San Suu Kyi aujourd’hui autorisée à se déplacer librement, a depuis amorcé un dialogue avec le pouvoir en place et surtout … a été élue députée le 1er avril 2012, lors d'élections partielles remportées par son parti.
« Lorsque je désespère, a déclaré un jour Gandhi, je me rappelle qu’au cours de l’histoire, la voie de la Vérité et de l’Amour a toujours prévalu ». Un rêve qui pourrait devenir réalité ? Certes mais …

Ecrasée par le poids d’un passé qui ne semble pas passé, la démocratie à la birmane ne devrait-elle pas être inventée ? … Bien des différences et des décalages sont légion entre nos sociétés occidentales et des pays aux couleurs hindouistes ou bouddhistes, aux multiples ethnies : le mot « démocratie » n’existe pas en langue birmane … de même que la notion de « société civile » pour la différencier du monde militaire … de même que des valeurs comme la liberté, l'individu, l'amour ou la communauté bien différentes entre nos deux cultures …

De même, la Birmanie est un pays féru d’astrologie, de médiums et de magiciens, la date de l’indépendance avait été avancée de deux jours et élaborée en pleine nuit. Les astrologues birmans avaient prédit un avenir radieux à la Birmanie ( Pour rappelsitué en Asie principalement entre l’Inde et la Chine. Décrit comme un Eldorado : paradis asiatique aux richesses infinies car taillé en forme de diamant : un peuple de 55 millions d’âme à 85 % religieux, 64 groupes indigènes et 200 langues ou dialectes différents).
60 ans plus tard, Aung San Suu Kyi veille … Car comme disait déjà Rudyard Kipling en 1899, un britannique né en Inde, auteur du "Livre de la Jungle" : "Telle est la Birmanie, bien différente de tout pays dont vous pourriez avoir entendu parler" !!!

Puisque l'Histoire d'une personne ne peut être dissociée de l'Histoire d'un pays ...
Pour les passionnés d’astrologie mondiale : la Birmanie est Capricorne ascendant Scorpion (4 janvier 1948 - 4 h 20 - Londres). De 2012 à 2015, elle aura vécu durant un peu plus de deux années une inversion de ses Nœuds Nord et Sud (Axe Taureau Scorpion), soit un réalignement sur son but de vie : travail de bilans et de transformations/corrections du passé afin de mieux aborder l'avenir et l'ouverture occidentale, notamment d'un point de vue énergétique (mise en avant des valeurs morales et spirituelles pour contrer l'argent par exemple, Soleil Mercure en maison 2 trigone Mars, se rééquilibrer "intérieurement" dans toutes sortes de relations sans se perdre, éviter la symbiose et le rejet, Vénus opposée Saturne Pluton). Approfondir l'aspect connaissance/travail de pensée/sur l'idéal/ historique du pays/biographie (Mercure étant conjoint au Soleil … une conjonction qui pourrait profiter du passage du gros Pluton en Capricorne carré à l'explosif Uranus) afin de rebondir plus librement (conjonction Vénus/Lune noire en Verseau) . Sans oublier que le passage de pas mal de planètes dans le signe du Scorpion (l'identité/maison 1) de 2012 à 2015, invite plus que tout à ce que JE SE RECONNAISSE ... à ce que le pays use et abuse de ses forces intérieures (trigone Pluton Saturne à Jupiter, Lune Neptune trigone Uranus), de ses capacités de régénération (une enclume), afin d'exprimer une nouvelle identité plus sécurisante et unissant différents points de vue (Noeud Nord en maison 7, un modèle bateau). 

Le pays aura 67 ans en 2015 et aborde sa seconde septaine de Saturne avec les élections présidentielles en fin d'année : rééduquer sa conscience, renforcer sa responsabilité en équilibrant le matériel et le spirituel, équilibrer la relation intérieure notamment par rapport aux origines, aux différentes ethnies, afin d'aborder plus sereinement le monde extérieur.
Moins de politique extérieure et plus de valeurs et d'inspirations féminines ? (Vénus trigone Lune Neptune Trigone Uranus).

Voir l'émission TV de FRANCE 2 : "Un oeil sur la planète : la Birmanie, la promesse en l'aube" en 2013 (Etienne Leenhardt, Samah Soula ...)



Michaël Aris (1946 - 1999), Héros malgré Lui ... Photo : Prix Nobel de la Paix à Oslo fin 1991 avec leurs deux fils, Alexander et Kim (Aung San Suu ne pouvant sortir de Birmanie).






A Luc Besson, réalisateur et producteur français né en 1959  … original et inventif : Le dernier combat, Le Grand Bleu, Nikita, Léon, Le Cinquième Elément …
"The Lady" sortira sur le grand écran le 30 novembre 2011 mettant en avant le profond lien qui unissait Aung San Suu Kyi à son mari : un amour hors du commun représenté dans le film comme inébranlable malgré les séparations, la pression, l’isolement et la maladie.



 Ouvrages de référence ...

« Ma Birmanie » d’Alan Cléments (1997 – Collection Pluriel)
Livre de conversations expliquant avec simplicité et beaucoup de clarté le rôle d’Aung San Suu.
L’auteur américain, a passé sept ans dans un monastère birman dans les années 70 avant d’être expulsé.

« Se libérer de la peur » - recueil paru en 1991 qui a servi de base à l’obtention du Prix Nobel.
Textes et discours politiques rassemblés par Michaël Aris pendant la période où sa femme a pris la tête et a créé le mouvement démocratique birman : historique du pays, présentation générale, intention morale d’Aung San Suu, biographie de son père …