Des actes et desASTRES ....



« l’Homme est né libre mais partout,
il est dans les fers »
Jean-Jacques Rousseau (philosophe et musicien genevois francophone, 18ème siècle, suisse).

* illustration de Luis Royo, le célèbre artiste illustrateur, dessinateur espagnol.



Liberté, égalité, fraternité … pour quoi faire ?
 "Puisque sans l’astronomie, l’homme ignore la place qu’il occupe" Aristote

Changement et évolution rythment le cycle de la vie.
Les deux derniers siècles nous ont offert une accumulation d’évènements instaurant de nouvelles formes de liberté.
Aussi en cette période apocalyptique, profitons-en pour resituer cette période impulsive de la fin du 18ème siècle. Impulsive car synonyme d’un tournant majeur bouleversant l’ordre établi des sociétés et des mentalités = comment relier ces nobles principes d’égalité et de liberté afin que l’indépendance et l’individualité se relient au principe de fraternité …

Dans le ciel, que s’était-il passé ?
Trois planètes ont été découvertes par des scientifiques entre le 18 et le 20ème siècle  (Uranus en 1781, Neptune en 1846, Pluton en 1930). Aussi, il est intéressant de percevoir que des découvertes célestes peuvent être révélatrices d’évolution et d’émancipation humaine.
Provoquant une « lumière » dans la conscience des hommes, ces découvertes ont posé un socle solide et durable qui nous relie à un passé empreint de sagesse qu’il est tentant d’oublier … balayé par une pseudo banalité = sociétés ignorantes de certaines connaissances amenuisant sans complexe et avec banalité des valeurs éternelles … Et pourtant, certes des influences célestes, mais bien miroir de l’émergence d’un Ere nouveau puisque des hommes avaient alors préparé par leurs écrits et d’autres par leurs actes (la Révolution Française de 1789), ce qui allait bouleverser la vie « en commun » !

Ces planètes sont dites lentes car elles séjournent de longues années dans le même signe (Uranus met environ 84 années pour parcourir les douze signes du zodiaque, Neptune environ 164 ans et Pluton, 248 années). Symboliquement, lentes et  collectives car elles dépassent l’individu, influençant des dizaines de millions d’individus et donc des générations, au cours de leur passage dans un même signe du zodiaque (Uranus transite un signe sur une période de 7 années environ, Neptune sur une période de 13 ans environ, et Pluton sur une période de 12 à une trentaine d'années).


Uranus sera  découverte le 13 mars 1781 à Greenwich au Royaume Uni (par l'astronome anglais William Herschel) et libérera l’homme, principalement au niveau de sa pensée. Une révolution au niveau des idées qui apporte une vision beaucoup plus vaste, une attitude et un esprit plus humaniste et universel, mais aussi des périodes de crise et de rébellion.
Découverte située entre les deux révolutions, américaine et française (respectivement en 1776 et en 1789), elle symbolise un besoin de changement et de souffle nouveau. On aspire à s’ouvrir, à dépasser ses limites … Les idées fusent et inspirent une vision nouvelle de l’Homme et de la société, la pensée et les idéaux se développent (c’est la fin des monarchies et du pouvoir religieux !!). On a soif de liberté et d’innovation, on se projette dans le Futur … mais on se rebelle contre l’autorité … période nommée avec raison « le siècle des Lumières » … on découvre aussi une pensée qui développe de nouvelles formes de techniques, mais on découvre aussi une période qui va alterner l'ombre et la lumière et par conséquent des épisodes cruels = des guerres européennes succéderont aux guerres de religion ... A l'évidence, c'est le prix à payer car on cherche à « s’incarner » de plus en plus dans la matière !

Ce changement notable dans les mentalités amorcera une seconde découverte …

La découverte de Neptune le 23 septembre 1846 à Berlin en Allemagne (par l’astronome français, Urbain Le Verrier) s’inscrit dans la lignée d’Uranus, comme pour adoucir et apporter plus d’équilibre et de rondeur aux ouvertures et impulsions nouvelles afin que celles-ci soient moins brusques, directes et explosives. Astrologiquement parlant, Neptune se place au-delà de Vénus, la planète dite de l’amour et du sentiment. Cet Amour est ici plus vaste, plus universel et dépasse largement le cadre individuel en s’ouvrant à la communauté … Plus sensible et plus généreuse, elle fait naître un intérêt beaucoup plus profond et subtil pour autrui. Aussi, cet intérêt nouveau demandera une purification, une transformation voire un dépouillement total. En effet, Neptune est si réceptive au spirituel et à l’invisible qu’elle a cette particularité de ressentir plus en profondeur l’idéal naissant mais elle peut aussi faire perdre pied, le sens des réalités et rendre l’idéal trop flou, imprécis et inconscient.
Certes, l’individu a révolutionné sa pensée le siècle précédent, dorénavant, il cherche à se relier pour le meilleur et pour le pire à son prochain … On se rassemblera au travers d’idées = le marxisme, le bolchévisme, le nationalisme … On se questionnera sur l’identité des peuples … C’est la naissance du mouvement romantique, du mouvement anthroposophique, des jeux olympiques, des sociétés secrètes … les découvertes technologiques et scientifiques explosent
 ... et puis , d’après le naturaliste anglais, Darwin, l’homme descendrait du singe et ne serait plus une créature de Dieu ... d'où les premières luttes entre la science, les religions et l'ésotérisme !!
Aussi, Neptune est l’Etoile qui montre le chemin … Elle représente ce que l’on appelle l’idéal, le but de la vie … Certes, sans borne, sans fin, sans mesure, mais elle a ce devoir de préciser un peu plus la place de l’individu dans la collectivité.

Autant avec Uranus, l’individualisme et la fraternité s’ouvraient à l’Homme … avec Neptune, une sorte d’égalité cherchait à relier les Hommes …

Maintenant, l’aspect explosif des évènements de cette époque trouveront leur apothéose et une explication avec la découverte de Pluton …

Découverte le 18 février 1930 aux USA(en Arizona par l'astronome américain Clyde Tombaugh), Pluton

l’astre le plus lointain dans le système solaire, symbolise une puissante force alchimique. Avec Pluton, on plonge dans le cœur des choses. La planète travaille sur le principe de détruire et de mourir pour renaître et reconstruire. Destruction, reconstruction, capacité de survie, mutation. 
Découverte au milieu du 20ème siècle, elle représente le fruit des découvertes des deux siècles précédents. Grande initiatrice = elle invite en tous les cas, à reconsidérer et à prendre conscience de son pouvoir de … manifestationNormalement, une transformation concrète et radicale, devait se manifester jusque dans les profondeurs de la personnalité humaine et de la société. Mais, nous vivrons toute autre chose. L’humanité découvrira certes le pouvoir … mais de sa propre destruction = on peut citer l’exemple de la découverte d’armes atomiques : Nagasaki et Hiroshima au Japon en 1945, le nazisme, le bolchévisme. Profitant de cet élan « rénovateur »,
d’autres armes ont été inventées … biologiques, chimiques, bombes à neutrons … nous alternerons des périodes
de  guerre froide et/ou de guerre "chaude" dans toutes les parties du monde, et maintenant surtout dans une partie de l'Europe, une guerre plus intérieure dite psychique se développe ... engendrant maladies, fragilités

psychiques et physiques, qui font surface depuis le début du siècle, trouvant sa source, sans aucun doute, dans un problème de foi et donc de sécurité intérieure et d'autorité à conscientiser (Pluton en transit actuel dans le signe du Capricorne avec tout ce que cela engendre de remises en question de toutes structures en place). Un mécanisme de défense voire un choc de civilisation qui fait la part belle aux interminables et multiples projections sur autrui, rejets et destructions de l'autre ...
Planète ou pas planète ??

On peut signaler qu’un groupe de scientifiques astronomes internationaux (UAI) est parvenu fin août 2006 à démontrer que Pluton n’était pas une planète mais un gros astéroïde !

Ce qui sous-entendrait symboliquement que l’Homme a très peur de cette fameuse remise en question, de la transformation jusque dans sa volonté … en conséquence au final, de son pouvoir de créativité signaler aussi qu'en 2006, le Noeud Nord débutait son transit dans le signe du Bélier et invitait immanquablement à tenter l'initiative ... ou à plonger dans une crise d'initiative!! A noter qu'en Octobre 2006, fut commandité l'assassinat de la journaliste russe, militante pour les Droits de l'Homme et reconnue pour son soutien à la cause Tchéchène, Anna Politkovskaïa, trois ans plus tard, surviendra l'assassinat d'une autre journaliste russe également militante pour les Droits de l'Homme, Natalia Estemirova). 
 
Alors oui, l'Homme pense … puis il ressent dans son cœur (houpss ???)… mais de là, à l’agir concrètement … ce peut être une autre histoire … qui demanderait de s’armer de patience = en effet, la plus distante des planètes n’a pas encore parcouru la moitié du zodiaque … Découverte en 1930, elle a besoin de 248 ans pour faire un tour complet … ce qui nous pousserait à 2178 après JC  !! On notera que Neptune a, quant à elle, réalisé un tour complet en 2010 (1846 + 164) (la planète Saturne transitait au même moment le signe de la Balance) et qu'Uranus a entamé son troisième tour qu'elle clôturera en 2033 !


Pour approfondir le rôle des planètes collectives et comprendre leurs impacts sur la société : consulter la richesse du Mercure de Jacqueline Boilot à travers ses livrets écrits :
http://www.jacquelineboilot.com/francais/astrologie.html
ou ceux de l'association Akali (Alexandra Lach) :
http://www.associationakali.org/association.php

Ainsi, des découvertes scientifiques marquaient en l’espace de trois siècles de vastes ouvertures de conscience et un intérêt croissant pour tout ce qui touche à l’universel et à la collectivité.
L’Humanité était alors prête à intégrer les énergies de ces planètes : Uranus déstabilise, Neptune inspire et trouble, Pluton pousse au bord du précipice (1)  !

Loin de nous désormais la période de « l’Avent » Renaissance où le Ciel inspirait certains hommes qui lisaient les messages du Ciel et guidaient les Hommes de ce monde. Une vision universelle et une harmonie naturelle jusqu’à ce moment où les Hommes ont été abandonnés par le monde spirituel afin qu’ils apprennent à se gouverner par leurs propres efforts et développent ainsi la pleine conscience d’eux-mêmes!
Aussi, que reste-t-il de la Révolution française, disait un journaliste en 1988 = « la liberté, oui, mais ni l’égalité, ni la fraternité » ??? …

Puisque l’Apocalypse du moment continue de bousculer l’individu le propulsant en dehors de toute hiérarchie afin qu’il accède par lui-même au sens véritable des choses, le libre-arbitre (2) s’avérerait un alibi incontournable par les temps qui courent …
« Seul l'inconnu épouvante les hommes. 
Mais, pour quiconque l'affronte, il n'est déjà plus l'inconnu »
Antoine de Saint-Exupéry.

 
(1) Actuellement, PLUTON transite le signe du Capricorne depuis 2008 (jusque 2024), NEPTUNE transite le signe des Poissons depuis 2012 (jusque 2025), URANUS, le signe du Bélier depuis 2011 (jusque 2019).

(1) On notera que dans ce processus dynamique de mutation voire de "processus de civilisation" = à deux tournants importants du passé, ces trois planètes se sont retrouvées dans les mêmes positions les unes par rapport aux autres qu'en ce moment, entre 1004 et 1041 (après la peur de l'an mil, c'est la naissance des cathédrales) ; 1509 et 1532 (la Renaissance).

(2)          Le libre arbitre est la faculté dont dispose l'être humain à se déterminer librement et par lui seul, à penser, à aimer, à agir, par opposition au déterminisme ou au fatalisme.

Question essentielle du grand penseur russe du 19ème siècle, Fiodor Dostoïevski (écrivain russe du 19ème siècle) … l’homme veut-il vraiment la liberté de penser ?  (extrait de « La légende du Grand Inquisiteur ») ...
« Jamais les hommes ne se sont crus plus libres qu’à présent, après avoir humblement déposés leur liberté à nos pieds  … car il n’y a pas pour l’homme demeuré libre un souci plus constant et plus cuisant que de chercher un être devant qui s’incliner … A la liberté de discerner le bien du mal, l’homme préfère la paix de la mort, ce que l’homme cherche, ce n’est pas tant Dieu que les miracles, l’homme veut savoir qui adorer, il cherche un dépositaire de sa conscience, il rêve d’un système permettant à tous de s’unir dans la concorde, dans une fourmilière universelle, le besoin d’une communauté totale instaurée sur terre, voilà le tourment des hommes ».

« Le monde a avancé, et les hommes n’ont pas encore suffisamment progressé dans leurs pensées et
leurs sentiments. C’est pourquoi les pensées et ce qu’on ressent ne suffisent pas pour vraiment pénétrer la nature du monde et organiser harmonieusement le travail de l’humanité. Celle-ci sera condamnée à développer de plus en plus le chaos dans la vie sociale et à semer de plus en plus de germes de guerres à travers le monde si elle ne peut trouver par le sentiment la place à tenir dans l’accord avec le cosmos, afin d’en imprégner tout ce qu’on fait. […] À l’avenir, on ne pourra diriger ni usines, ni écoles, si l’on ne développe pas des concepts adaptés aux grandes tâches de l’univers, des tâches déjà prévues pour aujourd’hui, mais dont les hommes n’ont pas tenu compte, et c’est pourquoi la catastrophe s’est produite»
(Rudolf Steiner, 1918) - Voir article "S comme STEINER".
  
« Ils ont peur de la Liberté » par Keny Arkana


"Le libre arbitre, c'est çà qui fout la merde" : réplique tirée du film américain, "L'associé du Diable",   réalisé par Taylor Hackfort en 1997, d'après un roman, The Devil's Advocate d'Andrew Neiderman ...