S comme solstice d'hiver





« Toutes choses s’accomplissent
Sache seulement attendre
Accorde au devenir de ton bonheur
Les années et les jours.
Alors le temps viendra
Où tu sentiras l’odeur des blés mûrs
Où tu te lèveras et engrangeras
Ta récolte en de profonds greniers »



Christian Morgenstern
Poète et écrivain allemand (1871 – 1914)



  • UnFilm

"Joyeux Noël"
Film français réalisé par Christian Carion, sorti en 2005 avec Diane Kruger, Guillaume Canet, Daniel Brühl, Dany Boon, Benno Fürmann.



Il y a cent ans, une guerre éclatait (1914-1918 entre la France et l'Allemagne à la base). D’européenne, elle deviendra mondiale, Ce film a pour sujet une trêve, une pause, à la période de Noël, au milieu de ce qu’on a appelé la grande guerre = on s’arrête, on respire, on discute, on s'écoute … harmonie fraternelle le temps d’une des plus longues nuits de l’année où anglais, allemands, français, coincés dans les tranchées, se respecteront ... pour le meilleur et dans le meilleur de leur identité respective (guerre qui fera dix millions de morts + entre autres conséquences =  un redécoupage de la carte européenne + pour éviter une nouvelle guerre (!), la Société des Nations est créée à Genève en février 1919).

  • Un livre
  "Le pardon, une dimension occulte"  de Sergueï O. Prokofieff (1954 - 2014).

"On voit aujourd’hui la volonté de réconciliation gagner du terrain jusque dans la vie internationale, en même temps que s’exprime le besoin de lutter contre l’oubli et d’éviter un exercice anarchique du pardon. Cet ouvrage tente de donner une assise solide à une réelle connaissance des forces morales et spirituelles en cause à travers sept cas exemplaires puisés à des sources aussi diverses que l’Allemagne nazie, la Russie des tsars et même la vie de Rudolf Steiner, et révèle la dimension ésotérique de tout acte authentique de pardon".

  • Une musique

« Nothing compares 2 U »
D’une compositrice et interprète irlandaise anticonformiste et talentueuse, à la voix vibrante, née en 1966, Sinéad Marie Bernadette O'Connor.
Tirée de son second album « I Do Not Want What I Haven't Got », chanson écrite par Prince en 1990.






Pour Stéphane Hessel, le "motif de base de la Résistance, c'était l'indignation". Certes, les raisons de s'indigner
dans le monde complexe d’aujourd’hui peuvent paraître moins nettes qu’au temps du nazisme. Mais « cherchez et vous trouverez » : l’écart grandissant entre les très riches et les très pauvres, l’état de la planète, le traitement fait aux sans-papiers, aux immigrés, aux Roms, la course au « toujours plus », à la compétition, la dictature des marchés financiers et jusqu’aux acquis bradés de la Résistance …

Stéphane Frédéric Hessel est un diplomate, ambassadeur, résistant, écrivain et militant politique français. Né allemand (1917 – 2013).



"Cette attitude que, pour simplifier, nous appellerons dissidence, supposait et cultivait la patience. Elle nous a appris à être patient. Elle nous a appris à attendre : l’attente en tant que patience. L’attente comme un état d’espérance, et non comme une expression de désespoir … Une vie amère dans la vérité qui ne fait plus perdre le temps mais l’accomplit. Attendre la germination de la graine qui, par principe, est bonne, c’est autre chose qu’ « qu’attendre Godot ». Attendre Godot, signifie attendre la floraison d’un lys que nous n’avons jamais planté ».

Vaclav Havel - 1992.
Dramaturge, essayiste et homme d'État tchécoslovaque (1936 – 2011).
 



« Protéger le monde des hommes en tant que mère
Et le purifier en tant que Vierge,
En donnant à ce monde une âme,
Telle est la vocation de Marie
Et à son imitation, de toute femme ».


Paul Evdokimov,
Un des grands théologiens contemporains de l'Église orthodoxe. Né à Saint-Pétersbourg (1901 – 1970).




Mikhaïl Sergueïevitch Gorbatchev

Homme d'Etat soviétique et russe (1931- ) qui dirigea l'URSS entre 1985 et 1991.


« Sur notre planète, comme sur un jeu d'échecs, les cases blanches de la prospérité jouxtent les  cases noires du malheur » .




Lech Walesa né le 29 septembre, 1943 (Pologne), le jour de la Saint-Michel

« Je suis un homme de foi. Je ne crains que Dieu et ma femme – parfois ».




Lu dans un article (Revue Tournant), "L'énigmatique année 2012", une interview de Robert Powell,  mathématicien et connaisseur des astres anglais :
"Wolfgang Held poursuit :"La dignité de l'homme ne se nourrit plus de ce que je peux me donner à moi-même mais de comment je suis à même de prendre mon entourage avec moi. Il y a quelques années, Michael Debus, prêtre à la Communauté des Chrétiens, a exprimé cette dignité dans une image simple et impressionnante : quand je grimpe dans un cerisier, je suis content si je peux prendre d'autres personnes avec moi. Cela vaut de sauver le monde, non pas d'abord pour lui-même mais pour soi-même".


 http://pcrivello.blogspot.fr/2012/12/apocalypse-dhiver_21.html