mardi 6 janvier 2009

Le jour où la Terre a failli s'arrêter ...



La terre n’appartient pas à l’homme, c’est l’homme qui appartient à la terre : semble nous dire un film de science fiction (1) face à l’incapacité des Hommes à prendre soin d’elle. Un film qui tombe à point, en cette époque d'enchaînements de petites et grandes catastrophes « écologiques » (2).
Film parfaitement miroir de ce que nous sommes réellement : destructeurs et inaptes à nous remettre en question ??

Ainsi, un extra-terrestre d’apparence humaine joué par le célébrissime Keanu Reeve
(3) arrive sur Terre plein de bonnes intentions, puisqu’il veut La sauver … mais avec ou sans les Hommes … « Si la terre meurt, vous mourrez … Si vous mourrez, la terre survit » nous dit le messager chargé de faire passer l’électrochoc planétaire. Les Hommes sont désormais face à leur destin : un mystère que tenteront de percer ou de cacher le monde politique et le monde scientifique mis face à face. Se confronter pour mieux se ressouder ?? Tel semble être l'enjeu du moment ...

A force d'exploiter sans mesure et sans relâche les ressources de la Terre, la nature ne fait pas que "craquer", c'est Elle qui nous "lâche" ...
Heureusement qu’une femme scientifique et son gamin croiseront "l’extra terrestre" -
ou plutôt l'être le plus humain puisqu'il possède quelques facultés spirituelles et qu'il tente d'en faire profiter son Prochaincomme la sensibilité, la moralité et la vérité dans un monde chaotique ou la peur de l’autre et la paranoïa semblent dicter nos relations et notre quotidien.

Penser par soi-même : tout un programme !
Finies la guerre froide et les querelles entre l’Est et l’Ouest : on bascule désormais vers l’utilisation d’une nouvelle énergie plus éthérique qui met en valeur l’intériorité des êtres humains, basée symboliquement et normalement sur la foi, l'amour et l’espérance … 

Message esthétique ? Message spirituel pour le futur ?
Rôle de composition pour Keanu Reeves et prise de conscience énergétique et écologique.


« Le temps du monde fini, commence » nous disait non pas un politique ou un scientifique 
mais … un poète, Paul Valéry en 1945.




(1) Film américain de Scott Derrickson avec Keanu Reeves, Jennifer Connelly. Dans la même lignée que "Le jour d'après", film américain relatant les réactions de la nature face aux dérives des Hommes scientifiques et politiques et la quête incessante de modernité, de progrès, de développement ...  Collaboration réussie entre un homme, une femme et un enfant !


(2) Définition de l’écologie : science qui étudie les relations entre les êtres vivants (humains, animaux, végétaux) et le milieu organique ou inorganique dans lequel ils vivent, pour qu’au final les Hommes arrivent à s’équilibrer dans un environnement moral, social, économique.

(3) Acteur canadien né au Liban en 1964 …