dimanche 24 novembre 2013

S comme Steiner ...






« Rudolph Steiner, sa vie, son œuvre » de Johannes Hemleben aux Editions Triades.

Rudolf Steiner est un penseur autrichien (1861–1925). Très jeune, il est placé devant une contradiction = percevoir le monde spirituel tout en se confrontant au monde. Etudiant en sciences, il pratique en autodidacte la philosophie et la littérature. Grand admirateur de l’œuvre littéraire de Goethe, il participera à l’édition complète de ses œuvres. A 33 ans, il écrit deux livres qui marqueront son destin = « Vérité et sciences » et « Philosophie de la Liberté », lien et passage entre des idées philosophiques du 19ème siècle et l’anthroposophie (de anthropos, homme et sophia, sagesse), enseignement qu’il fondera en 1913, une voie de connaissances et d’actions fondée essentiellement sur la liberté. Il a alors 52 ans. Avant cela, il fréquentera de nombreuses années les milieux théosophiques. Il se forgera durant toutes ces années un caractère très particulier = il était d’une grande tolérance et savait se mettre parfaitement à la place des autres, tout en écoutant les idées d’autrui. Aussi, il tracera son propre cheminement … qui servira de base à l’anthroposophie = apporter des indications essentielles dans un certain nombre de domaines de la vie sociale: éducation, médecine, agriculture, arts, sciences, politique etc. il donnera 6000 conférences dans toute l’Europe.

Ainsi apparaîtra sa lutte incessante pour apporter des impulsions nouvelles à une civilisation en déclin. Sans relâche, il mènera un combat contre les pesanteurs, l’hostilité de ses adversaires et le manque de vigilance de ceux qui l’entouraient.

Il s’éteindra le 30 mars 1925 à Dornach dans ce pays étonnant qu’est la Suisse, puisqu’il est le centre d’entreprises de paix internationales (la Société des Nations, la Croix Rouge en 1863, le Comité International Olympique en 1894, la fondation Denis de Rougemont créé en 1987 …). Il a alors 64 ans.

La construction d’un bâtiment, le Goethéanum, dans cette petite ville, sera l’aboutissement de son œuvre (siège toujours actuel) et aussi le théâtre d’une sorte de « pression », notamment entre français et allemands que la terrible guerre mondiale de 1914/1918 ne fera que renforcer.
L'année 2013 fêtera le premier centenaire de cette Pierre de fondation !

Promoteur d’impulsions d’avenir, le Docteur Steiner réussira à semer des germes d’avenir afin de porter remède aux maux de notre temps.

" Au fond, anthroposophie ne doit pas être autre chose que cette Sophia, cet état de conscience, cette expérience intérieure de l'âme humaine qui rend l'homme pleinement humain. L'interprétation correcte du mot " anthroposophie " n'est pas " sagesse de l'homme ", mais " conscience de son humanité ", c'est-à-dire éduquer sa volonté, cultiver la connaissance, vivre le destin de son temps afin de donner à son âme une orientation de conscience, une Sophia ".
Rudolf Steiner.
Conférence du 13 février 1923 à Stuttgart.




" Stay" par Rihanna (chanteuse et actrice née en 1988 à Barbade) ...